Nos actualités

Comment bien lire le Guide de lecture QUALIOPI ?

Marilyn CHERRIER

Directrice d'Activ Cert

Comment bien lire le Guide de lecture QUALIOPI ?

Partagez cet article sur :

Facebook
LinkedIn

Le premier point clef quand on parle du Guide de lecture est de s’assurer d’avoir toujours la dernière version à jour (tenir à jour sa veille règlementaire). 

Il est donc nécessaire de consulter le site du Ministère du Travail régulièrement : https://travail-emploi.gouv.fr/demarches-ressources-documentaires/documentation-et-publications-officielles/guides/guide-referentiel-national-qualite 

La version en vigueur est la version 7 du 29/03/2021. 

Le guide de lecture reprend les 7 critères (thèmes) applicables de QUALIOPI.  

Chaque critère comporte plusieurs indicateurs (exigences). Qualiopi en comporte 32 au total. 

Pour résumer : 

Critère (7) = thème 

Indicateur (32) = exigence à appliquer et des preuves à fournir. 

Les indicateurs sont de deux types : 

  • « Commun » = applicable à toutes les catégories d’action (actions de formation, vae, bc, cfa) 
  • « Spécifique » = applicable à certaines catégorie ou certains types de formation (comme les formations certifiantes rncp). Il faudra donc regarder si vous ou non concerné par ces indicateurs. 

L’auditeur va vous auditer : 

  • Sur l’exigence de l’indicateur (partie bleu dans le guide) 
  • Et sur son attendu : « Niveau attendu » qui explicite l’exigence (partie grisée) 
  • + des obligations spécifiques * (cadre blanc) 

Des exemples sont donnés pour chaque indicateur. Ils ne sont pas imposés mais aide les organismes a identifier les ressources déjà à leur disposition ou qu’ils pourraient avoir pour répondre à l’exigences. 

* ATTENTION : sur certains indicateurs, des « OBLIGATIONS SPECIFIQUES » sont indiquées comme pour les catégories VAE et BC. 

Exemple à l’indicateur 4, pour les Bilan de compétences « l’outil utilisé dans le cadre de la phase préliminaire (par exemple la grille d’analyse partagée de la situation – APS) doit déboucher sur la coconstruction d’un programme personnalisé avec le bénéficiaire. » 

Partager cet article sur :

Facebook
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.